Archive for the 'Pêle-Mêle' Category

CAPPELLA SF presents NEITHER FROM HEAVEN NOR FROM EARTH: WORKS OF SCHUTZ, JOSQUIN, COUPERIN AND ALLEGRI.

November 30-December 2, 2018. CAPPELLA SF presents NEITHER FROM HEAVEN NOR FROM EARTH: WORKS OF SCHUTZ, JOSQUIN, COUPERIN AND ALLEGRI. Cappella SF has taken the choral world by storm in just four years, acclaimed both at home and abroad. “Neither from Heaven nor from Earth” sweeps the listener post tenebras lux, from darkness before Advent, embodied by Josquin’s Miserere, through Allegri and Couperin, to the light of Christmas with Schütz’s great Exequien and Magnificat. Bohlin’s roots in the Swedish Radio Choir and the San Francisco Symphony imbue the Cappella SF sound with amber luster, clarity and magical artistry. CAPPELLA SF: Ragnar Bohlin, Director. 11/30, 8pm, First Presbyterian Church, 1140 Cowper Street at Lincoln, Palo Alto; 12/1, 7:30pm, St. Mark’s Episcopal Church, 2300 Bancroft Way, Berkeley; 12/2, 4pm, St. Mark’s Lutheran Church, 1111 O’Farrell at Gough, San Francisco. $45 (Individual tickets go on sale August 13th); $12 *students under age 30 with ID; *Available only at the box office. http://www.sfems.org

Publicités

THE FRENCH CINE-CLUB of the ALLIANCE FRANÇAISE DE LA SILICON VALLEY

November 16, 2018. THE FRENCH CINE-CLUB of the ALLIANCE FRANÇAISE DE LA SILICON VALLEY screens CE QUI NOUS LIE / BACK TO BURGUNDY (Cédric Klapisch, 2017). It is an ode to beautiful terroir, wine-making, family legacy with sibling rivalry, as well as the added value or problem of expatriation and bilingualism. Three siblings reunite at their home in Burgundy to save the family vineyard in a tale of a new generation finding its own unique blend. As four seasons and two harvests go by, they have to learn to reinvent their relationship and trust in each other as they work to preserve the land that ties them together. The bilingual introduction of the film and the discussion will be led by Hélène Laroche Davis, professor of Film Studies. We will welcome Le Beaujolais Nouveau 2018 with wine and small bites before the screening. 7:00 PM PST. Emerson School, 2800 W. Bayshore, Palo Alto. http://www.afscv.org

Rummage Sale

Rummage Sale 2018

Rummage Sale 2018
Now is the perfect time to clean out the garage and get rid of all the items that you do not want, and support the PTA at the same time!

The yearly FASSV Rummage Sale is coming up on Saturday May 19th from 9am to 3pm, at the school playground. The profits from the sale will fully go to the benefits of our children.

We will accept:

– Toys
– Books
– Clothes (clean and no holes please)
– Accessories
– Shoes (lightly used)
– Small furniture and appliances
– Dinner and cookware
– Electronics (even broken phones)
– Sports equipment
– DVDs, CDs
– Lamps
– Tools, garden stuff (no lawn mowers please!)
– Linen
– Plants
– Knick-knack
-…

We will not accept children car or booster seats!

The items should be clean and in good condition. Any items not sold will be given to charity after the event.

CALL FOR VOLUNTEERS: We also need about 15 – 20 people to help on the day of the sale. If you are available for an hour or two, please sign up on Konstella, your children are welcome to help as well.

Suggested Pricing for Rummage Sale Items
Clothes
Baby Clothes
Suggested price: $1 to $3 for gently used baby clothes, 25 to 50 cents for well worn clothes. Name brand items with original tags can be priced higher.
Display idea: Display baby clothes folded on tables. If you have a bunch to get rid of, sell them by the lot in bags for $5.

Adult Clothes
Suggested price: $3 to $5, unless the item still has the original tags — those can go for more.

Shoes
Suggested price: $5 to $7
Display idea: Remove scuff marks and worn areas, and then line up matching pairs on a table.

Coats
Suggested price: $10 to $15
Display idea: Wash and display on hangers with extra buttons, if you still have them.

Jewelry
Suggested price: 50 cents to $2
Display idea: Consider having valuable jewelry pieces appraised first. Wrap a piece of cardboard with fabric and pin coordinating pieces together.

Entertainment items
Books
Suggested price: $1 for hard covers, 25 to 50 cents for paperbacks

DVDs, CDs, Cassettes
Suggested price: $3 to $5 each for DVDs and CDs; $1 each for cassette tapes
Display idea: If possible, keep items in their original cases. Try selling in bundles at a discount if you want to sell them quickly.

Records
Suggested price: $2
Display idea: Display albums you include in your sale in a box with a unit price — there’s no need to label each individual sleeve!

Electronics/computer equipment
Suggested price: No more than one third of the retail price for used items, or price new items with original packaging at half the original cost
Display idea: Keep parts and cords bundled together in clear plastic bags and run an extension cord so customers can test the item.

Toys and games
Suggested price: $1 to $3 each

Furniture
Lower quality furniture
Suggested price: $10 to $30

Sturdy furniture
Suggested price: A good rule of thumb is to charge no more than a third of the original price. You can always drop the price if it’s not selling.

Home decor pieces
Suggested price: $3 to $5

CELEBRATE LA FETE DE LA BRETAGNE / BRITTANY DAYS!

May 20-25, 2018. CELEBRATE LA FETE DE LA BRETAGNE / BRITTANY DAYS! Breizh Amerika is sponsoring 5 events celebrating Breton culture from May 20th to May 25th, as part of the Fête de la Bretagne (Brittany Days, or Gouel Breizh in Breton) being celebrated around the world. Breton music, food, culture, and language are on offer at a variety of venues around San Francisco, with one event in Berkeley. The main event (5/24), hosted by the Alliance Française, features music by the Breizh Amerika Collective, a photo exhibit of Madeleine Adkins’ photography of Brittany, a lecture on Breton history in California, as well as crêpes and drinks. In addition, every Tuesday in May, the Alliance Française of SF is showing movies set in or about Brittany. The schedule is as follows:

May 20th, Blush Wine Bar (476 Castro St, San Francisco, CA 94114), 6pm, Soirée Jazz Club Wine Bar (Free)
May 22nd, Breton film night at L’Alliance Française (1345 Bush St, San Francisco, CA 94109)
7pm, « Belle-Île-en-mer, île bretonne et acadienne » (VOFR) de Phil Comeau et “Copain comme Cajun” de Yann Rivallain
May 23rd, Brittany Crêpes (913 University Ave. Berkeley, CA 94710), 7pm, Crêpes Party & Concert ($5 entry + meal)
May 24th, Fête de la Bretagne at L’Alliance Française (1345 Bush St, San Francisco, CA 94109). 6:45pm – Lecture on Breton history in California, 8pm Concert – Breizh Amerika Collective , 9:15pm – Reception : Crêpes & Drinks, ($10 entry). BUY TICKETS
May 25th, The Plough and The Stars (116 Clement St, San Francisco, CA 94118), 8pm, Interceltic Ceili-Fest Noz ($10 entry) with Breizh Amerika Collective and Irish band
Complete information available at: https://www.breizh-amerika.com/events

NEW IMMIGRATION REGULATIONS OF 2018: WHAT YOU NEED TO KNOW.

May 31, 2018. THE FRENCH-AMERICAN CHAMBER OF COMMERCE presents MEET THE EXPERT – THE NEW IMMIGRATION REGULATIONS OF 2018: WHAT YOU NEED TO KNOW. http://www.faccsf.com/events/events-calendar/events/d/meet-the-expert-the-new-immigration-regulations-of-2018-what-you-need-to-know/

Message du Consulat général relatif à votre sécurité

Chers concitoyens,

Nous vivons dans un cadre géographique exceptionnel qui présente toutefois de forts risques de catastrophes naturelles. Tremblements de terre, incendies, glissements de terrain, éruptions volcaniques, tsunamis, ils sont nombreux. Les services de sécurité civile américains rappellent régulièrement le besoin de s’y préparer et de discuter en famille d’un plan de sécurité dans le cas où un de ces phénomènes surviendrait.

Le site internet du Consulat comprend dans sa rubrique « informations pratiques » des pages qui renvoient sur les sites les mieux faits sur les mesures de précaution à prendre (et notamment l’importance de disposer de kits de sécurité chez soi et à son lieu de travail), les comportements à adopter et les moyens de s’informer en cas de catastrophe.

Un bon réflexe est également de vous abonner au dispositif d’alerte par SMS existant dans votre ville. Nous nous efforçons pour notre part lors de chaque crise de relayer les consignes des autorités locales sur nos réseaux sociaux (@franceinSF sur Twitter et French Consulate in San Francisco sur Facebook).

Enfin, le Consulat, en lien avec l’Union des Français de l’étranger (UFE), l’Association Français du monde (ADFE) et San Francisco Bay Accueil (SFBA), organise des sessions d’information gratuites à la résidence de France lors desquelles un expert de la Croix Rouge fait une présentation sur les mesures de prévention à prendre face aux différentes catastrophes naturelles. La prochaine réunion aura lieu le lundi 21 mai 2018 de 18h à 20h. La capacité est de 80 places et les inscriptions peuvent se faire sur le lien suivant : https://www.eventbrite.com/e/reunion-dinformation-sur-la-securite-tickets-46081063702

Bien préparés et informés, nous serons tous plus sereins sur ces risques dont les effets peuvent être atténués en ayant les bons réflexes.

Bien cordialement,

Le Consulat général de France à San Francisco

marché printanier « Les Artisanes »

Les Artisanes, un groupe de créatrices françaises, sont heureuses de vous annoncer que son marché printanier aura lieu le vendredi 18 mai de 9h à 17h, au Fairbrae Swim Club (696 Sheraton Dr, Sunnyvale, CA 94087) à Sunnyvale.

Ce sera une belle occasion pour découvrir nos nouvelles collections Printemps-Été. Vous pourrez y voir notamment des sacs, des foulards, de la céramique, des bijoux, de la peinture, des carnets en cuir, des savons et produits pour le corps, de la décoration en bois flottés, ainsi que des produits gourmands comme les confitures d’Emma’s Jams et les saucisses et pâtés de Goudy’s French Cuisine.

Tout au long de la journée vous pourrez également déguster les douceurs de Saveur Provence autour d’un café, d’un cappuccino ou d’un thé. Une formule déjeuner est également proposée avec un plat, un dessert et une petite bouteille d’eau.

Ne manquez pas ce marché artisanal à la française.

Au plaisir de vous rencontrer 🙂

Tiphaine, pour Les Artisanes

page facebook : Les Artisanes

Pour mieux vous laissez tenter par l’idée de passer à l’heure du déjeuner voici la formule que nous vous proposerons pour $15 et que vous pouvez réserver en cliquant ici (tout est préparé sur place à base de produits organiques):

Assiette dégustation (Pissaladière, Poivrons marinés, Petits farcis niçois le tout accompagné d’une salade mesclun)
+
Crème caramel ou Café/Thé
+
1 bouteille d’eau

Tout au long de la journée nous vous proposerons un choix de patisseries maison (canneles, tuiles aux amandes, chouquettes, cakes aux pralines roses, cake au citron, mendiants…) et de boissons chaudes: le plus dur sera de choisir 😉

Au plaisir de vous rencontrer.
Saveur Provence – A French cuisine signature for your event

Shop and Contribute to The Parkinson’s Foundation

Shop and Contribute to The Parkinson’s Foundation

Parkinson’s disease is a slowly progressing disease. There is currently no cure! http://parkinson.org/ 1-800-4PD-INFO Helpline

When you shop at AmazonSmile, Amazon donates 0.5% of the purchase price !Bookmark the link http://smile.amazon.com and support The Parkinson’s Foundation http://parkinson.org/ every time you shop!

What is AmazonSmile? AmazonSmile is a simple and automatic way for you to support your favorite charitable organization every time you shop, at no cost to you. When you shop at smile.amazon.com, you’ll find the exact same low prices, vast selection and convenient shopping experience as Amazon.com, with the added bonus that Amazon will donate a portion of the purchase price to support The Parkinson’s Foundation http://parkinson.org/ every time you shop!

Si vous continuez à percevoir des revenus de la France tout en résidant à l’étranger, alors la fiscalité hexagonale vous concerne !

Votre fiscalité en 2018
UFE Monde – 2 mai 2018

Si vous continuez à percevoir des revenus de la France tout en résidant à l’étranger, alors la fiscalité hexagonale vous concerne ! De grands changements s’annoncent, notamment avec le prélèvement de l’impôt sur le revenu à la source. Petits points d’explications.

Les non-résidents français doivent toujours se poser un certain nombre de questions concernant la fiscalité de leur pays d’origine, en particulier lorsqu’ils continuent de toucher des revenus français, qui peuvent aussi bien être des salaires que des revenus fonciers. Evidemment, la première des choses à faire dès lors que l’on s’expatrie, est de vérifier si le pays où l’on s’installe a passé une convention fiscale avec la France, et vérifier ensuite son contenu, en détail.

L’impôt sur le revenu
« En 2017, le barème de l’impôt sur le revenu n’a pas été modifié, affirme Bertrand Cosson, directeur de l’ingénierie patrimoniale de la Banque Transatlantique. Les taux restent les mêmes, les tranches ont juste été actualisées de 1%, et avec toujours un taux minimum de 20% pour les non-résidents. »
Mais ce qui va changer, et sera probablement un petit bouleversement pour bon nombre de Français, ce sera le prélèvement à la source. Seront concernés toutes celles et ceux qui perçoivent des salaires ou assimilés, des pensions de retraite, des indemnités de chômage, des revenus professionnels en tant qu’indépendants, et des revenus fonciers. Contrairement à ce qu’il se passe dans bon nombre de pays, le foyer fiscal sera conservé.
Pour les salariés, le process sera assez simple. L’administration fiscale, en se basant sur les revenus de 2017, fixera un taux pour le foyer, et ce taux sera communiqué à l’employeur. Ce taux sera appliqué de janvier 2019 jusqu’en août, puis en septembre 2019 un nouveau taux sera appliqué en fonction de la déclaration des revenus 2018 qui aura été faite comme d’habitude par le foyer. C’est aussi en septembre qu’auront lieu les régularisations (trop ou moins perçus par exemple).

Le prélèvement à la source n’est pas toujours simple
« 2018 sera une année blanche pour certains revenus, explique Bertrand Cosson, pour éviter une double imposition en 2019. Mais attention, des règles ont été fixées pour éviter les abus. Par exemple, l’administration fiscale se réservera le droit de vérifier que certains bonus perçus en 2018 n’auront pas été versés à titre exceptionnel mais répondent bien à un versement habituel… Il sera aussi possible, par exemple pour les célibataires qui ne souhaitent pas que leur employeur se rendent compte qu’ils perçoivent d’autres types de revenus qui viennent gonfler leur taux, de demander l’application d’un taux neutre sur leur salaire. Mais dans ce cas, le contribuable devra verser lui-même et tous les mois la part d’impôt qui porte sur le reste de ses revenus. Autre changement, les réductions d’impôts. Les dons, investissements… ne seront pas retenus dans le calcul du taux initial. Les contribuables règleront donc jusqu’en août leur impôt sans réduction t, et ils seront remboursés de leur trop versé en septembre, lorsque les réductions d’impôt seront appliquées… »

Des revenus financiers moins taxés
Une flat tax, un prélèvement forfaitaire unique, sera désormais appliquée (qui comprend une imposition à l’impôt sur le revenu de 12,8 % et des prélèvements sociaux de 17,5 %). Pour les gains issus de sommes versées après le 27 septembre 2017 sur les contrats assurance vie, un taux est donc fixé à 12,8 % avec possibilité de bénéficier du taux réduit de 7,5 % pour une partie de ses produits au prorata des sommes versées n’excédant pas 150 000 €. La taxation des revenus financiers est elle aussi plus intéressante, puisqu’elle est désormais à 12,8 % sur les dividendes. De fait, les revenus issus de l’immobilier seront les plus taxés puisqu’ils pourront supporter un taux d’imposition à plus de 60%.
Enfin, l’IFI, le remplaçant de l’ISF, change lui aussi la donne en particulier pour les clients qui ont pris des crédits in fine. Auparavant, il fallait attendre le remboursement effectif du crédit pour être taxé, ce qui n’est plus le cas. Ces prêts sont désormais considérés comme amortissables. Ainsi, si le contribuable contracte un prêt in fine sur dix ans, la valeur déductible de ce prêt sera diminuée de 10% chaque année. Sur vingt ans, la valeur diminuera de 5% par an et ainsi de suite.

Par notre partenaire, la Banque Transatlantique, extrait de La Voix de France n°569 d’Avril 2018

Le système de retraite aux Etats-Unis

FrenchDistrict > French District > Nouveaux Arrivants > Le système de retraite aux Etats-Unis
Comment préparer ses vieux jours au pays de l’Oncle Sam.
Travailler aux Etats-Unis c’est bien, se permettre de ne plus travailler quand on a l’âge de la retraite, c’est encore mieux. Capitalisation, répartition, cotisations, droits acquis à l’étranger, fonds de pensions ou encore plans complémentaires… La retraite expatrié et le système américain sont d’autant plus complexes qu’ils obéissent à un régime mixte et des règles bien spécifiques. La retraite aux Etats-Unis, comment ça marche ? Voici un topo pour vous aider à profiter pleinement de vos années seniors.
Le cumul des retraites françaises et américaines
Vous avez travaillé et cotisé en France mais maintenant vous résidez aux Etats-Unis et il convient d’étudier le système de retraite américain. Sachez que vos droits acquis en France et aux Etats-Unis bénéficient d’une convention bilatérale de Sécurité Sociale vous permettant de faire reconnaitre vos annuités dans les deux systèmes et de cumuler les droits des 2 systèmes de retraite.
Sachez aussi que les conseillers retraite d’Expertise et Optimisation Retraite peuvent vous accompagner pour un calcul retraite, bilan retraite et des infos sur votre situation et accomplir les démarches nécessaires auprès des administrations pour prendre sa retraite car la retraite d’expatrié est une affaire complexe.
Répartition ou capitalisation ?
Mettre de côté pour les retraités d’aujourd’hui : la répartition
Le système de retraite par répartition obéit à une règle simple : les travailleurs d’aujourd’hui financent le système de retraite actuel, donc les salariés financent les pensions des retraités.

L’équilibre de cette solidarité intergénérationnelle repose alors sur une bonne proportion entre le nombre de cotisants et le nombre de retraités (donc sur le pourcentage de la population qui est active) mais également sur la croissance globale du pays.
La plupart des pays d’Europe, dont la France, utilisent un système de retraite par répartition.
Mettre de côté aujourd’hui pour sa propre retraite : la capitalisation
Le système de retraite par capitalisation implique que chaque travailleur mette de côté pour sa propre retraite.
L’argent récolté est ensuite placé et le taux d’intérêt détermine la somme finale. La capitalisation est effectuée individuellement (les fonds sont placés sur un compte bancaire ou investis dans de l’immobilier…), ou confiée à un gestionnaire (fond de placement, fond de pension…).
Au milieu : le système américain – Pay as you go
Le système est mixte : « pay as you go », c’est à dire qu’il utilise le principe de la répartition pour le régime de base fourni par la Social Security, et celui de la capitalisation concernant les fonds de pension professionnels auxquels les travailleurs peuvent également souscrire.
Le régime de base : la Social Security
Le Social Security Act de 1935 et la mise en place de l’OASI
Depuis 1935 et le Social Security Act de Franklin Roosevelt, les Américains sont protégés par un régime de base appelé l’OASI – le « Old Age Survivor Insurance ». Ce système couvre aujourd’hui environ 96% de la population.
Ce système « pay as you go », ou « pay as you earn » est simple : la FICA Tax (Federal Income Contribution Act Tax, aussi connue sous le nom de Social Security Tax) est prélevée sur le salaire des employés ou directement sur les revenus d’un employeur. Ces taxes sont automatiquement déduites des salaires et des revenus des travailleurs, même s’ils ne comptent jamais bénéficier de leur retraite aux Etats-Unis.
Papy fait de la résistance
Il n’y a pas d’âge légal auquel un Américain peut (ou doit) déposer les armes : un assuré peut prendre sa retraite entre 62 et 70 ans.
Touche pas à ma retraite !
• Un travailleur sait à l’avance à quel âge il pourra bénéficier de sa retraite de base à taux plein « full social security benefits », car elle est calculé en fonction de son année de naissance. Consulter à ce sujet le site de la Social Security : SocialSecurity.gov/Retire2/RetireChart.htm
• Un travailleur connaît également les modifications qui seront effectuées au montant de sa retraite s’il part en retraite anticipée ou tardive en fonction de son année de naissance. Le site SocialSecurity.gov/Retire2/RetireChart.htm détaille ainsi tous les cas de figures possibles.
Calcul de la pension de retraite
Ce qu’il faut savoir :
• La pension est proportionnelle au salaire de référence et dépend de la durée pendant laquelle l’assuré a cotisé. Ce salaire de référence est calculé d’après les 420 meilleures rémunérations mensuelles (35 ans de labeur).
• La durée d’assurance est calculée en trimestres qui sont appelés « credits ».
• 40 crédits : Il faut avoir obtenu au moins 40 crédits (donc 40 trimestres de cotisation) pour prétendre au versement de la retraite de base.
En 2015, un travailleur recevait un crédit dès qu’il gagnait 1,220$, avec un maximum de 4 crédits par an, soit 4,880$. Certaines professions se voient appliquer un régime différent, pour plus d’infos voir le site officiel de la Social Security : Ssa.gov/Pubs/10072.html
• Calcul sur les rémunérations mensuelles
• Le salaire de référence est donc calculé sur les gains mensuels et non annuels, ce qui avantage les travailleurs qui ont connu des courtes périodes de chômage et facilite les changements d’emplois.
Les fonds de retraite professionnels
Le système de retraite américain de la Social Security existe mais la plupart des cadres cotisent également à des fonds de pensions professionnels, souscrits grâce à leur entreprise.
Les pensions dépendent bien entendu de l’emploi du retraité, et sont gérées par les employeurs. Ces sommes sont souvent placées, et le retraité en dispose à sa retraite soit sous la forme d’un capital, soit sous la forme d’une rente viagère.
Defined Contribution Plans
Le Defined Contribution Plan ne promet aucun montant spécifique, et à la fois l’employé et/ou l’employeur contribuent à son instauration.
Cela consiste la plupart du temps en une contribution fixe de l’employeur, comme 5% des revenus annuels, qui sont souvent placés. Le montant total dépendra alors des fluctuations du marché. L’un des plans les plus connus est le 401 (k), dont il existe 4 différentes sortes.

• Le 401 (k) simple est le « Traditional » : l’employé effectue des contributions à partir de son salaire brut (before taxes are taken out). Ces contributions sont ensuite placées sur un compte 401 (k) et l’employé choisit la façon dont il souhaite investir les sommes. Parfois, l’employeur effectue également des versements (« matching contributions »), jusqu’à un certain pourcentage.
Les 3 autres sortes de 401 (k) :
• Safe Harbor 401 (k) : Similaire au Traditional, à la différence que l’employeur effectue des apports pour chaque employé, qui sont immédiatement investis à 100%.
• SIMPLE 401 (k) : Pour les PME de moins de 100 employés.
• Automatic enrollment 401 (k) : les employeurs enregistrent leurs employés dans un plan (style 401 k) et placent les versements déduits de leurs salaires sur des comptes d’investissement spéciaux.
Defined Benefit Plans
Ces plans sont alimentés par l’employeur. Il peut établir un montant exact, versé tous les mois ; ou alors, et c’est plus commun, calculer les bénéfices en fonction des années d’ancienneté et du salaire mensuel.
Etre un retraité… actif
Aux Etats-Unis, et même à l’âge de la retraite, le travail reste un droit, et il n’est pas rare qu’un retraité ait une activité d’appoint, soit pour garder l’esprit alerte et l’œil vif… soit pour mettre du beurre dans les épinards.
En cas de cumul d’un salaire et de sa pension retraite, le « retra-ctif » voit sa pension réduite de manière temporaire car, ayant travaillé davantage, le retraité voit ensuite le nombre de ses crédits augmentés, et le montant de sa pension recalculé.
Bon à savoir
L’option des employeurs
Les employeurs ne sont pas obligés de procurer un plan de retraite à leurs employés : cela n’est pas requis par la loi Fédérale.
Department of Labor
Les différends liés aux retraites sont gérés par le ministère du Travail. C’est notamment l’autorité qui règle les problèmes d’application et d’interprétation de l’ERISA, un acte datant de 1974 qui vise à protéger les cotisations de retraites d’éventuels détournements.
IRS : Internal Revenue Service
L’IRS est l’autorité qui définit les retraites en matière de taxes.
Plan administrator
Pour des infos supplémentaires, s’adresser à son « plan administrator », le bureau des RH ou son employeur. Ces renseignements sont généralement disponibles dans le « Summary Plan Description ».
Infos pratiques
Site officiel du « US Department of Labor – Retirement Plans, Benefits and Savings » :
Dol.gov/Dol/Topic/Retirement.
Si vous voulez creuser la question des types de plans retraites existants :
Dol.gov/Dol/Topic/Retirement/TypesofPlans.htm.
famille législation retraite travail

https://frenchdistrict.com/articles/systeme-retraite-etats-unis-infos-expatries/?utm_source=iContact&utm_medium=email&utm_campaign=etats-unis&utm_content=NL-BUS-2018-05-02