L’ACTUALITÉ DES FRANÇAIS DE L’ÉTRANGER

Lettre d’information – Juin 2020



L’ouverture des frontières 

Le mot de Stanislas Guerini, Délégué Général de La République En Marche ! 

C’est avec un message à tous ceux d’entre vous qui se trouvent immobilisés par les fermetures des frontières que je tiens à ouvrir cette lettre d’information.

J’ai été alerté très tôt sur vos situations délicates voire douloureuses qui génèrent inquiétude et incompréhension.

Dès le 15 juin, la France a ouvert ses frontières au pays situés dans l’espace Schengen et c’est une excellente nouvelle pour renouer avec la libre circulation des personnes qui est un des fondements de notre Europe.

Le 1er juillet, la France, en coordination avec l’Union européenne ouvrira ses frontières aux pays situés en dehors de l’espace Schengen et dont la situation sanitaire est maîtrisée. Mais ceci n’aura d’effet que si ces pays nous ouvrent également leur frontière.
Or, il semble que la réciprocité ne soit pas à l’ordre du jour pour de nombreux pays. C’est un vrai problème pour beaucoup d’entre vous qui risquez donc de ne pas pouvoir rentrer dans votre pays de résidence à l’issue de votre séjour en France.

C’est une situation que nous regrettons vivement. Soyez assurés que vos élus La République en Marche ! sont entièrement mobilisés pour faire entendre votre voix et soutenir notre gouvernement dans ses démarches.

Je vous souhaite un été hémisphère nord, un hiver hémisphère sud, aussi serein que les circonstances le permettent.

Bien à vous,

Stanislas Guerini


La réponse à la crise : pour les Français de l’Étranger aussi 

Dans cette crise sanitaire et mondiale sans précédent, tout a commencé hors de nos frontières début mars par une opération de grande envergure de rapatriement des Français résidents et non-résidents à travers le monde : plus de 188 000 Français ont été ainsi ramenés en France parfois dans des conditions particulièrement difficiles en raison des fermetures totales de nombreux pays. Le travail se poursuit encore aujourd’hui. Et ce sont plus de 20 millions d’euros qui ont été mobilisés complétés du travail acharné 24h/24 et 7 Jours/7 de l’ensemble du Ministère de l’Europe et des Affaires étrangères et de son centre de crise et de soutien : la réussite est au rendez-vous ! Un retour d’expérience permettra également d’améliorer encore le dispositif pour l’avenir.

Très vite ensuite est apparue l’urgence de la situation de certains de nos compatriotes résidents hors de France : perte d’un emploi, perte de revenu, impossibilité de payer les frais de scolarité, retour en France déjà pour quelques-uns. C’est pour eux qu’un grand plan de secours pour les Français de l’Étranger a été mis en place par le Gouvernement autour de 3 axes : la santé, l’aide sociale et l’aide à nos écoles.

Une réponse sanitaire avec une plateforme de télémedecine

Mise en place dans des pays où le système de santé est moins développé ou non-accessible, elle permet aux Français résidents d’avoir accès à une téléconsultation médicale. Pour les cas les plus graves, un avion de rapatriement sanitaire vers la France est mis à disposition du Ministère de l’Europe et des Affaires étrangèresCe sont là encore 20 millions d’euros qui ont été dégagés pour cette réponse médicale urgente.

Une réponse sociale avec une aide financière

Chaque année, la France met à disposition des postes diplomatiques une enveloppe d’environ 14 millions d’euros pour venir en aide aux Français qui se trouvent en grande détresse sociale à l’étranger. L’urgence sanitaire actuelle a conduit le Gouvernement à ajouter 50 millions d’euros dans cette enveloppe d’aides sociales. Sa distribution a déjà commencé sous l’égide de nos postes diplomatiques qui ont la charge d’identifier les familles et personnes les plus en danger. La République en Marche ! a exprimé son souhait que nos élus locaux (les actuels conseillers consulaires) soient associés à l’instruction des dossiers, comme ils le sont habituellement pour les aides sociales.

Une réponse scolarité avec une aide à nos écoles

La crise a fragilisé toutes les familles, françaises et étrangères dont beaucoup se trouvent en difficulté pour financer le 3ème trimestre ou scolariser leurs enfants à la rentrée de septembre 2020.

Pour les familles françaises, le budget des bourses scolaires, qui est d’environ 100 millions d’euros par an, a été abondé à hauteur de 50 millions d’euros supplémentaires. Les dossiers des familles sont déjà en cours d’instruction avec une grande nouveauté : la prise en considération des revenus jusqu’au mois de mars 2020 et non plus les revenus N-2, comme c’était le cas jusqu’alors.

Pour les autres familles, c’est en soutenant toutes nos écoles, quel que soit leur statut, au travers de l’Agence de l’Enseignement Français à l’Étranger (AEFE) : 100 millions d’euros ont été accordés répartis pour moitié en subvention, pour moitié en avance de trésorerie. Vos élus La République en Marche ! sont mobilisés, avec l’appui transpartisan de la commission des Affaires étrangères de l’Assemblée nationale, pour vérifier que les avances de trésorerie ne reviendront pas en boomerang dans un an sous forme d’augmentation de frais de scolarité dans certaines écoles. La subvention annuelle habituelle de l’AEFE est de l’ordre de 400 Millions d’euros. Mais le fonctionnement de l’AEFE représente un budget annuel de 2 milliards d’euros.

Pour en savoir plus sur ce dispositif de soutien

Report des élections consulaires 

Le mot d’Anne Genetet, Députée de la 11ème circonscription des Français établis hors de France – Présidente de la Commission d’Investiture Consulaire LaREM, déléguée aux Français de l’étranger. 

Je veux avoir tout d’abord une pensée pour tous ceux d’entre vous qui ont été directement frappés par la pandémie, un proche, vous-même, votre emploi, votre vie sur place, et vous souhaiter de retrouver au plus vite des jours apaisés.

Le report des élections de vos représentants était une nécessité tant la situation sanitaire mondiale est encore instable en ce mois de Juin et sans doute pour de longues semaines encore.

Sur proposition du gouvernement, le Parlement avec le plein soutien de vos parlementaires La République en Marche ! a donc voté leur décalage à mai 2021. Dans cette même loi de report, plusieurs mesures ont été adoptées qui visent à renforcer les responsabilités de vos élus, qui dès octobre prochain s’appelleront les conseillers des Français de l’Étranger.

Le vote par internet sera également sécurisé. C’est un outil que nous attendons tous pour permettre à tous ceux d’entre nous qui sommes loin de notre bureau de vote d’exercer notre devoir de citoyen.

La République En Marche ! présentera des candidats dans toutes les circonscriptions et poursuivra à travers eux son ambition de porter haut et fort votre voix auprès de nos instances représentatives nationales.

Très sincèrement,

Anne Genetet

Retrouver le communiqué de presse LaREM sur ce report

Vos parlementaires LaREM se mobilisent !

Dans cette lettre d’information, nous souhaitions mettre l’accent sur l’action de nos parlementaires La République en Marche ! en faveur d’un sujet qui vous touche particulièrement : l’Enseignement Français à l’Étranger. Pour cela, nous avons posé quelques questions à Samantha Cazebonne, Députée de la 5èmecirconscription des français établis hors de France (Espagne, Portugal, Monaco, Andorre) qui connaît parfaitement les enjeux, défis et difficultés de notre Enseignement Français à l’Étranger. Après avoir fait des propositions de réforme dans un rapport remis eu Premier Ministre en 2019, elle a co-animé un groupe de travail dédié à la question de la réponse à la crise pour notre réseau d’enseignement au sein de la commission des Affaires étrangères.

L’Enseignement Français à l’Étranger (EFE) est un de vos thèmes de prédilection. Pouvez-vous nous faire un retour sur toutes les avancées faite en faveur du réseau depuis 2017?

J’ai en effet remis un rapport interministériel en 2018 à Jean-Yves Le Drian, Jean-Michel Blanquer et Jean-Baptiste Lemoyne et organisé suite à cela un colloque réunissant pour la première fois toutes les parties prenantes de l’EFE. En octobre dernier, les ministres de tutelle ont annoncé des mesures fortes inspirées de mon rapport : la mise à disposition de 1000 titulaires détachés supplémentaires, la création d’instituts de formation financés pendant 3 ans par 20M d’euros supplémentaires attribués au budget de l’Agence, un nombre de sièges plus important au Conseil d’Administration de l’AEFE pour les parents d’élèves, des « plans écoles » pilotés par les ambassades, une évaluation des établissements scolaires permettant de contrôler la qualité grâce au suivi de l’homologation et aux inspections de l’Igésr (Inspection générale de l’éducation, du sport et de la recherche) ou encore une baisse des taux de participation des établissements aux frais du réseau. Des universités proposent aujourd’hui des parcours de formation initiale et continue spécifiques à l’enseignement à l’étranger.
Par ailleurs, et c’est un engagement de longue date, suite à un travail conjoint mené avec Sophie Cluzel et Jean-Yves Le Drian, une ligne budgétaire spécifique dédiée au financement des AESH a été créée dans le budget bourses scolaires et l’école inclusive est entrée officiellement dans les missions de l’Enseignement Français à l’Étranger après l’adoption de mes amendements.

Dans le cadre d’un groupe de travail de la Commission des Affaires Étrangères de l’Assemblée nationale, vous avez été en charge de dresser un état des lieux des besoins et difficultés du réseau scolaire à l’Étranger. Pouvez-vous nous faire un retour sur ce travail? Quelles sont les grands défis à relever? 

L’EFE se trouve, comme beaucoup, fortement impacté par la crise du Covid19. Il était essentiel pour ce groupe de travail transpartisan de la Commission de formuler des recommandations à l’attention des ministres pour les intégrer aux différentes mesures du plan d’urgence. Ces recommandations sont issues d’une longue série d’auditions (opérateurs publics et privés, ministères, représentants des directions, parents d’élèves, personnels, conseillers culturels etc) et concernent par exemple l’aide financière apportée au réseau d’Enseignement Français à l’Étranger qui se doit d’être juste et équitable pour l’ensemble des familles et tous les statuts d’établissement ou encore le rôle des postes diplomatiques pour faire remonter les besoins et fournir une assistance juridique aux associations de droit local et aux familles non françaises. Lors du PLFR3, qui sera débattu à l’Assemblée dès le 29 juin et qui prévoit des crédits de 100M et une avance de 50M en direction de l’EFE, je défendrai aussi des mesures d’adaptation des établissements à la situation, à travers un plan numérique, un plan de rattrapage scolaire à la rentrée et des mesures sanitaires.
Ce que nous enseigne cette nouvelle crise de l’EFE s’analyse à travers 4 points que tous les acteurs du réseau devront travailler ensemble : la gouvernance et le pilotage stratégique, la confiance et la démarche qualité, la formation des personnels, l’évaluation des établissements et plus d’équité dans les statuts des personnels enseignants.

Lien vers le bilan de Samantha Cazebonne 


Retour en France : quelles actualités?

Le 12 juin dernier, le ministre de l’Europe et des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, et le ministre de l’Intérieur, Christophe Castaner, ont annoncé de nouvelles mesures concernant l’ouverture des frontières, suite aux recommandations de la Commission Européenne.

Ouverture des frontières dans l’espace Schengen 

Depuis le 15 juin, les personnes en provenance d’un pays de l’espace Schengen peuvent entrer sur le territoire français sans avoir besoin de se munir d’une attestation de déplacement international dérogatoire. Par ailleurs, exception faite pour les personnes en provenance du Royaume-Uni où le principe de réciprocité est appliqué, les voyageurs en provenance de l’espace européen ne sont pas soumis à la quatorzaine. Concernant les voyageurs en provenance du Royaume-Uni, ils seront invités à respecter une quatorzaine lors de leur arrivée, à partir du 15 juin.

Ouverture des frontières extérieures de l’espace Schengen 

A partir du 1erjuillet, la France procédera à une ouverture progressive de ses frontières avec les pays en dehors de l’espace Schengen, en fonction de la situation sanitaire dans les différents pays et selon les directives européennes qui seront décidées à ce moment-là.

 

0 Responses to “L’ACTUALITÉ DES FRANÇAIS DE L’ÉTRANGER”



  1. Laisser un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s




CATÉGORIES

Entrer votre adresse e-mail pour vous inscrire à ce blog et recevoir les notifications des nouveaux articles par courriel.

Rejoignez 40 autres abonnés


%d blogueurs aiment cette page :